La ceinture fortifiée

La ceinture fortifiée de Strasbourg

La ceinture fortifiée de Strasbourg est l’un des nouveaux systèmes de fortification créé au lendemain de la guerre franco-allemande dès 1870. Elle avait pour but initial de permettre aux allemands de protéger la ville de Strasbourg qu’ils ont repris aux français. Elle est construite en considérant les idées du Général Major Hans Alexis von Biehler. Au vu de la position stratégique de la ville de Strasbourg, les fortifications créées étaient très bien faites. On en trouve encore de nos jours, certains qui sont encore debout.

La ceinture fortifiée de Strasbourg est constituée de quatorze forts formant une ceinture défensive se trouvant à près de 9 km de la capitale alsacienne. Les travaux de construction ont démarré en 1872. Les forts de la ceinture fortifiée de Strasbourg sont répartis comme suit : trois forts à l’Est du Rhin et onze forts à l’Ouest en Alsace. Ces forts sont pour la plupart composés d’un grand nombre de grandes casernes situées entre de blockhaus plus petits. Les casernes représentent généralement un mur dépassant les deux mètres d’épaisseur et composé d’une couverture de plusieurs mètres de terre compactée.

Elles font généralement dos aux tirs ennemis, ce qui fait que ces derniers sont confrontés à une façade appareillée pour les plus vieilles casernes, et bétonnée pour les casernes les plus récentes. On trouve plusieurs tunnels souterrains reliant les différentes structures entre elles. Les plus vieux forts se situent au milieu de véritables douves sèches allant à près d’une dizaine de mètres de profondeur. Dans le temps, ces forts possédaient pour la plupart une défense anti personnelle (de vastes réseaux de fils de fer barbelés), et des pieux antichars après l’année 1914. Les canons de la ceinture fortifiée de Strasbourg atteignent une portée de 10 km.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *